06 63 98 20 53
Tous les jours de 8h à 21h
Vente sainte marguerite Cannes

Vente de la dernière propriété privée de l’île sainte Marguerite

L’Histoire des iles de Lerins

Au sein de l’archipel des Iles de Lerins, situé au large du Cap Croisette, sur la façade Sud de la plus grande d’entre elles, Sainte Marguerite, s’érige la seule partie visible de la propriété, la tour carrée. Elle est inspirée des châteaux forts voisins et le fruit d’une restauration d’un ancien donjon du 13ème siècle.

Autour de ce bâti, le site présente un agencement des jardins proche du parc Huerta de Valence, s’apparentant à des jardins Arabes d’Andalousie ou du Maghreb. Ils s’organisent de la manière suivante : des plans rectangulaires de plus d’un hectare, clôturés de murs, et divisé en 2 parties établies sur des niveaux différents. On y trouve aussi le jardin d’agrément, au nord.

De plus, 2 petites maisons et 2 bassins pour l’irrigation viennent compléter se domaine hors du commun. La moitié sud quant à elle est une orangeraie bordée d’oliviers, s’étendant jusqu’au rivage.

Le domaine du Grand jardin, est une propriété chargée d’histoire, elle à été édifiée entre le 12è siècle et le 17eme siècle, les remparts ont été construits sur ordre du cardinal Richelieu, afin de mieux protéger ce domaine unique. Les célèbres propriétaires se sont succédés, parmi eux le rois de France, mais aussi le Duc de Guise. Le site constitue l’un des deux fiefs historiques de Sainte Marguerite en particulier avec la construction de la tour carrée.

Les iles de Lerins aujourd’hui

La villa, véritablement posée les pieds dans l’eau, dans une dynamique terre-mer très particulière, crée une curiosité singulière pour les promeneurs de tous bords. Notamment les baigneurs, plaisanciers, et kayakistes s’aventurant sur le célèbre lagon d’eau turquoise localisé à proximité immédiate.

L’île St Marguerite est classée zone naturelle d’intérêt écologique floristique et faunistique (Znieff) mais aussi site Natura 2000.

Pour limiter l’impact écologique dû aux fréquentations de l’île, il est recommandé d’utiliser les 21km de sentiers qui ont étaient créés afin de ne pas détruire le système dans ce véritable sanctuaire botanique.

Le domaine du Grand Jardin n’est donc pas nommé au hasard. C’est un jardin botanique de plus de 13 000 m2, cultivé depuis des siècles se plaçant sur la partie la plus fertile des terres face à l’île St Honorat.

On y trouve des cyprès, des cèdres du Liban, des palmiers, beaucoup d’arbres fruitiers : bananiers, citronniers, orangers, pamplemoussiers, figuiers, amandiers, oliviers et des milliers de fleurs : géraniums, roses, plantes exotiques, et une importante collection d’iris.

Depuis sa construction, Le Grand Jardin fut la propriété de personnages haut placés, proche de la royauté et du clergé, et depuis 1840, celle d’homme d’affaire français ou internationaux. Depuis cette date, les heureux riches propriétaires, dont le cannois Jean François Tournaire, Paul Jubelin, Felix Sue, directeur des fours à chaux de Rocheville, puis Viggo Jarl, célèbre sculpteur danois, et plus récemment Claude Muller ont vécu les bienfaits d’une villa chargée d’histoire et de nature. Tout dernièrement, l’actuel propriétaire, Vijay Mallya, industriel indien l’avait acheté en 2008 pour 38 Millions d’euros. Après 10 ans de possession, il décide de proposer en vente ce bien d’exception. Deux agences européennes dont l’établissement cannois Magrey, présent sur la célèbre Croisette de Cannes ont en charge la gestion et la vente du bien pour une somme de 45 millions d’euros. Des voix cannoises s’élèvent pour solliciter l’acquisition définitive du domaine afin d’éviter toute modification.

Récemment, les pouvoirs politiques envisageaient la vente du site de la base nautique du Batéguier, proposant des activités de mer, planche à voile, location de paddle, location de kayak de mer à Cannes.